Le principe du chauffage sol

Le plancher se compose d'un réseau de canalisations insérées dans le sol dans lesquelles circule, selon le besoin, de l'eau chauffée ou rafraîchie par la pompe à chaleur.



En hiver, la chaleur apportée par l'eau qui circule dans les tubes se diffuse à travers la chape. Elle rayonne vers les corps, objets et parois environnants qui réchauffent l'air ambiant à leur tour.

En été, le plancher absorbe la chaleur de votre logement. La pompe à chaleur la rejette à l'extérieur et rafraîchit ainsi la température de votre logement.






En complément du chauffage sol, le chauffage mural fonctionne sur le même principe : ce système de chauffage par rayonnement est entièrement placé dans les murs à l’aide de briques qui présentent des creux à l’intérieur pour y faire passer les conduits ou de tuyaux fixés au mur et recouverts de cimentage.

Le chauffage sol n’est plus un luxe : il est devenu un choix rationnel car il permet d’augmenter le confort et le bien-être. En effet, grâce à la chaleur rayonnante, les températures basses d’amenées garantissent une atmosphère agréable. La chaleur est fournie là où elle est nécessaire, et directement sur le corps humain. Par conséquent, la température peut être baissée de 2°C maximum sans perte de confort mais avec 10% d’énergie – et de frais – en moins.



Les avantages
du chauffage sol

  • Meilleure diffusion de l’énergie : la conduction ou le rayonnement remplace la convection.
  • Pas de brassage de l'air dans la pièce, donc pas de poussières ni de courants d’air. De plus, l'air chaud n'est pas stocké inutilement au plafond comme dans un chauffage traditionnel.
  • Température du sol limitée à 28°C : il n'y a aucun risque de sensations de jambes lourdes.